Publicité

Article

PES 2014: le test en avant-première du concurrent de FIFA 14

Christophe Coquis

Christophe Coquis

Mise à jour:
  • Nous avons déjà testé PES 2014! La preview nous a permis de nous faire une idée du jeu de Konami un peu plus d’un mois avant la sortie de la démo. Quelles sont les nouveautés? Mieux que FIFA 14?

Le jeu est toujours en phase de développement et certaines fonctions peuvent encore changer mais Alessandro et Daniel, nos deux experts du ballon rond chez Softonic, se sont affrontés sur le terrain et ont partagé leurs premières impressions sur PES 2014. Gameplay, graphismes, physique, tactique, gardiens… Ils abordent tous les aspects du jeu!

Graphismes et bande son

Alessandro-up - PES 2014: le testFOX Engine, le nouveau moteur graphique de Pro Evolution Soccer, offre d’excellentes performances. Les plans rapprochés des joueurs sont impressionnants et la ressemblance avec leurs homologues réels est vraiment frappante. J’ai également l’impression que les stades sont plus travaillés, plus soignés, depuis les spectateurs dans les tribunes jusqu’aux bannières dans les gradins, sans parler des photographes sur le bord du terrain. En somme, du point de vue scénique, PES frappe très fort. Et pourtant, ce sont les effets sonores qui m’ont le plus impressionné dans cette première expérience PES 2014. Konami nous livre ici un travail magnifique, non seulement pour les hymnes nationaux, mais surtout pour l’implication du public. Il prend réellement part au match et incarne véritablement le douzième joueur sur le terrain: cris, encouragements, montée en puissance quand vous approchez du goal adverse, soutien durant les phases critiques du match… Le public siffle même les décisions contestées des arbitres ou les phases d’attaque de l’équipe adverse. La présence du public vous accompagne durant toute la rencontre. Mon conseil? Montez le son et profitez du match comme si vous étiez dans le stade!

PES 2014: le test en avant-première du concurrent de FIFA 14

Daniel-down - PES 14 le testDaniel – À dire vrai, ces deux aspects sont peu sujets à critique. Les graphismes ne cessent de s’améliorer et la définition du public de même que les traits physiques des joueurs sont de meilleure qualité que dans FIFA.

En cherchant la petite bête, j’ai trouvé les yeux des joueurs mal définis. Seule leur pupille est visible et leur visage perd en expressivité. Par ailleurs, les transitions de jeu après une faute font défaut mais c’est probablement dû au fait que le jeu est encore en phase alpha. Même s’ils parviennent à reproduire une véritable atmosphère de stade, on ne peut nier que les sons sont un peu répétitifs et artificiels. Dans une partie à domicile et après 4 buts, nous avons terminé sur un score de 1-4: le public a explosé de joie dans une clameur surréaliste. Ce genre de démonstration arrive-t-elle vraiment dans une partie réelle?

PES 2014 - entrée du stade

Physique et animations

Daniel-up - test PES 14Daniel – Le changement de l’aspect comportemental dans PES 2014 par rapport à Pro Evolution Soccer 2013 est similaire à celui que le système Impact Engine a apporté à FIFA 12. Les contacts au cours d’un match ressemblent beaucoup plus à ceux qu’on pourrait observer dans le monde réel. Autre nouveauté, attendue depuis longtemps: le ballon est régi par de nouvelles lois physiques. On le remarque particulièrement quand les joueurs courent avec le ballon au pied: l’effet “boule de bowling” a désormais disparu et le ballon ne fait plus de bonds ou de glissades étranges sur le terrain. En outre, il n’est plus “collé” aux pieds des joueurs et adopte un comportement plus naturel. Les animations des mouvements des joueurs sont plus réalistes que jamais. Les brusques changements de direction ont laissé la place à des gestes fluides et harmonieux comme vous pourriez en observer dans un match réel.

Alessandro-down - test PES 2014Alessandro – Je suis d’accord, mais j’émets quelques réserves. Il est vrai que le comportement et les animations de PES 2014 sont largement supérieures à celles de PES 2013 mais parfois, après un contact, la balle reste pratiquement immobile entre les deux joueurs et ça me laisse sceptique. Certaines chutes sont admirables, mais peu réalistes, un peu comme dans FIFA 12 avec l’arrivée de l’Impact Engine. Je te donne raison en ce qui concerne les changements de direction, même si parfois, l’écart entre la course et le contrôle de précision est un peu trop net et ralentit un peu l’action. Sans compter les tirs: ils présentent sans nul doute un grand intérêt du point de vue scénique, mais parfois, la trajectoire semble forcée: j’ai vu des tirs se diriger vers le but au dernier moment alors qu’ils sortaient clairement du terrain.

PES 2014 - Animations

Sur le terrain

Daniel-up - test PES 14Daniel – S’il fallait résumer PES 2014 en deux mots par rapport au titre de l’année dernière, je dirais “élégance et spectacle”. La finesse des contrôles de précision (avec les boutons L2 ou LT) est un délice dès les premières parties. Avec des joueurs de pure classe comme Pirlo, le contrôle du ballon s’apparente à une véritable danse. Dans ses matchs, PES a toujours mis un point d’honneur à englober tout le terrain et à inclure des actions simultanées, mais cette année, les ouvertures sur les flancs ont atteint des sommets. Lors de nos tests, nous avons vu Lahm courir sur le flanc comme il a l’habitude de le faire dans la réalité et nous avons pu admirer des passes en profondeur dans le plus pur style de Xavi. Les coups francs et les corners ont été améliorés grâce à une trajectoire visuelle définie par deux sticks (un stick désigne une commande de jeu qui permet de suivre un autre personnage). Comme avant, vous pouvez orienter le ballon dans la direction que vous voulez avec le stick droit, mais avec le gauche, vous pouvez désormais régler l’effet et la hauteur. Cette nouvelle méthode facilite les coups francs, sans toutefois garantir un but à chaque fois.

Alessandro-down - test PES 2014Alessandro – Il faut malgré tout dire que parfois, certains mouvements paraissent un peu téléguidés et qu’on n’a pas toujours l’impression de contrôler parfaitement les joueurs. Il est vrai que PES 2014 privilégie les manœuvres organisées, les changements de jeu et les ouvertures sur les flancs. C’est certes magnifique mais l’action du jeu en pâtit un peu par sa lenteur et sa lourdeur, quoique moins que dans Pro Evolution Soccer 2013. Les arbitres ne m’ont pas convaincu: ils m’ont semblé sévères et attribuent facilement des fautes. En outre, ils n’appliquent pas correctement la règle de l’avantage (c’était déjà le cas dans PES 2013, mais le problème n’a pas été résolu).

Gardiens

Daniel-up - test PES 14La grande différence entre PES et FIFA résidait notamment dans les gardiens de but. J’utilise le passé à dessein parce que Konami propose, cette année, des améliorations remarquables à ce sujet. Les gardiens n’alternent plus les fautes grossières et les rattrapages impossibles: ils sont bien plus fiables que dans les chapitres précédents. Nous avons assisté à des actions totalement nouvelles dans PES 2014: certains gardiens ont parfois dévié la balle d’un mouvement presque imperceptible et ont ainsi sauvé un match. À d’autres moments, ils n’ont que légèrement modifié la trajectoire du ballon, sans pouvoir l’empêcher de finir dans les buts.

Alessandro-down - test PES 2014Alessandro – Ce que tu dis est vrai, certaines interventions sont vraiment spectaculaires et j’en suis resté bouche bée à maintes reprises. J’ai toutefois certains doutes sur les sorties des gardiens: je les ai vus manquer quelques balles hautes très simples. Si vous optez pour une sortie manuelle (bouton Y sur une mannette Xbox) pour contrer un attaquant, le gardien semble lent et maladroit. Dans le monde moderne, la vitesse constitue pourtant un élément essentiel dans ce genre de situations.

PES 2014 - le gardien

Tactique et stratégie

Alessandro-up - PES 2014: le testAlessandro – La gestion tactique a toujours été un des points forts de PES, mais la version de 2014 en améliore encore les possibilités. Tous les dispositifs tactiques sont adaptables selon les situations et vous pouvez déplacer les joueurs à votre guise dans l’excellent éditeur proposé par le jeu. Vous pourrez en outre choisir les joueurs défensifs qui montent aider dans les phases d’attaque (une option qui vous permet de tirer parti des arrières latéraux offensifs, comme Alves). Du point de vue stratégique, vous pouvez toujours modifier les valeurs suivantes: pressing, hauteur de la ligne défensive, compacticité de l’équipe et d’autres encore. La stratégie ultime réside toutefois dans le Strategy Integrator. Cette fonctionnalité, configurable depuis le menu tactique et stratégie, divise le terrain en plusieurs zones. Vous pouvez indiquer à chaque joueur les mouvements à effectuer lorsqu’il s’y trouve (tacles en diagonale, démarquage, dégagements et d’autres choses encore). Sur le terrain, le Strategy Integrator s’active en pressant deux fois sur LT (manette Xbox), mais uniquement lorsque le symbole dédié apparaît à l’écran. PES 2014 offre aux joueurs expérimentés la possibilité de créer jusqu’à 3 configurations stratégiques qu’ils peuvent appliquer à n’importe quel moment du match. Chaque configuration combine différents styles de jeu, tactiques et stratégiques. Trop de paramètres à gérer? N’ayez crainte: si vous êtes novice en la matière, PES vous permet aussi de confier à l’IA le choix de la stratégie en fonction de l’évolution du match.

Daniel-down - PES 14 le testDaniel – PES a toujours mis l’accent sur la stratégie et sur les menus, c’est vrai. Cette année, toutefois, les tactiques disponibles par défaut sont trop peu nombreuses, surtout si on les compare avec celles disponibles dans FIFA.

En réalité, les 11 formations de base sont beaucoup plus nombreuses: en changeant manuellement les positions des joueurs, on modifie les réglages tactiques par défaut. Cette option n’est malheureusement valable que pour les joueurs expérimentés. Il serait plus judicieux de proposer un plus grand choix de dispositifs tactiques dès le début pour les joueurs occasionnels. Il va sans dire que plus les stratégies sont complexes, plus elles deviennent difficiles à gérer. De manière générale, j’ai l’impression que les menus et la configuration de la partie tactique ne sont pas aussi faciles d’accès que dans le simulateur d’Electronic Arts.

Voici nos premières impressions sur la version préliminaire et non définitive de PES 2014. Pensez-vous que PES 2014 va dérober à FIFA 14 son titre de meilleur simulateur de football de l’année?

À lire aussi

Christophe Coquis

Christophe Coquis

Vous aimerez aussi

  1. PES 2014: la démo PC est enfin disponible au téléchargement

    PES 2014: la démo PC est enfin disponible au téléchargement

    Lire l'article
  2. PES 2014: Konami lance son patch pour Xbox 360 pour corriger les problèmes online

    PES 2014: Konami lance son patch pour Xbox 360 pour corriger les problèmes online

    Lire l'article
  3. PES 2014 pour PC: un patch non-officiel ajoute des équipes, corrige les noms…

    PES 2014 pour PC: un patch non-officiel ajoute des équipes, corrige les noms…

    Lire l'article